Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Phil-Ade Poésies
Phil-Ade Poésies
Menu
Chère intolérance

Chère intolérance

Chère intolérance

J'ai envie de crier ma haine,

De faire couler le sang de mes veines,

Mais tu ne le mérites pas,

Je vais te dire pourquoi,

Car si jamais je le faisais, 

Je ne vaudrais pas mieux que ces gens,

Qui crient avec toupet,

Que leurs valeurs valent mieux qu'argent.

Intolérance tu m'as volé,

Et à mon adorée,

une vie heureuse promise.

Tu n'en as fait qu'à ta guise.

En décidant qu'une différence,

D'âge en ce qui nous concerne,

N'était pas une convenance,

Mais perversion malsaine.

En vivant dans le mensonge

Pour protéger l'amour,

Les maux arrivent et rongent,

Placent des embûches sur le parcours.

Des crises de plus en plus fréquentes,

Dangereusement inquiétantes,

Et puis un bien pensant,

Qui aurait dû être un soignant,

Mais qui n'a fait qu'accentuer

Un mal-être bien installé.

Alors la décision s'impose

Intolérance tu as gagné

Tu as cassé tellement de chose

Que jamais ne pourrais réparer.

Cette histoire parmi tant d'autres

Est une goutte d'eau dans l'océan

De larmes versées entre autre

A cause de gens intolérants.

Je finirais simplement par dire,

A vous Mesdames, Messieurs,

Priez pour que jamais le pire

A votre enfant précieux.

Et enfin pour conclure

Intolérance à plusieurs cordes

Que ta musique que tu crois pure

N'est symphonie que monocorde.

 

                                                       Phil ADE